Cyr Champigny, Thérèse

Partagez cet avis

CYR CHAMPIGNY, Thérèse

1935 - 2019

Au CSSS IUGS pavillon Argyll, le 27 novembre 2019, est décédée madame Thérèse Cyr, épouse de feu Gérard Champigny, fille de feu Florence Caron et de feu Ludger Cyr, demeurant à Sherbrooke.
La famille sera présente à la Coopérative funéraire de l'Estrie (485, rue du 24 Juin, Sherbrooke J1E 1H1) le dimanche 8 décembre à compter de 10 h afin de recevoir les condoléances des parents et amis. Une liturgie suivra à 12 h en la chapelle du même endroit. Madame reposera au cimetière d’Ascot Corner au printemps 2020.
Madame Cyr laisse dans le deuil son fils Mario (Nathalie Poulin); sa fille Nicole (Robert St-Cyr); ses petits-enfants : Jonathan et Arianne.
Elle laisse également dans le deuil ses sœurs : Gisèle, Dorothée, Andrée; ainsi que plusieurs neveux, nièces, autres parents et amis.
La famille désire remercier tout le personnel du 3e étage du pavillon Argyll pour les bons soins prodigués à madame Cyr.
Vos témoignages de sympathie peuvent se traduire par un don à la Fondation VITAE, 375, rue Argyll, Sherbrooke J1J 3H5.

Écrivez votre message de sympathie ou d'hommage

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot. Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.

Votre message sera publié ci-dessous.

5 messages reçus

Mario et famille

Nos sympathies...

Daniel Duval, le 3 décembre 2019

Nicole

Toute mes sympathies à toi et ton frère, c'est des moments difficiles à passer.

Diane Fouquet, le 3 décembre 2019

Nicole

Toutes mes condoléances à toi et à toute ta famille.

Rebecca Gouédji, le 3 décembre 2019

Nicole

Toute mes sympathies a toi et a toute la famille.

Karen Pope, le 5 décembre 2019

Mario, Nicole et ta tante Gisèle

Nos condoléances à toute la famille.
Petit message pour vous.
Laissez la rivière des émotions et des sentiments suivre son cours, elle vous portera vers les eaux de la tranquillité intérieure.

Thérèse elle vas nous manquer ont l'aimais beaucoup.
De Georgette Forand Bernier et Denise Bernier

Denise Bernier, le 6 décembre 2019

Partagez cet avis