LANGLOIS, Marie

1921 - 2018

Au Centre d’hébergement de Farnham, le 3 décembre 2018, à l’âge de 97 ans, est décédée madame Marie Langlois, épouse de feu Rosaire Drapeau, fille de feu Joseph Langlois et de feu Mélanie Marceau. Elle demeurait à Farnham.        

Madame Langlois laisse dans le deuil ses enfants : Françoise (Gérard Sanders), Lisette (Jean-Louis Barré), Michel (Lucie Bernard), Annette (Gilles Pratte) et Gilles ainsi que ses petits-enfants et arrière-petits-enfants.

Elle laisse aussi dans le deuil ses frères et soeurs qui l’ont précédée, de nombreux neveux, nièces, cousins, cousines, autres parents et amis.

La famille tient à remercier tout le personnel du Centre d’hébergement de Farnham pour les bons soins prodigués à madame Langlois.

En guise de sympathie, des dons à la Société d’Alzheimer de l’Estrie seraient grandement appréciés de la famille.

Afin de respecter les volontés de madame Langlois, il n’y aura aucune exposition, ni cérémonie.

L’inhumation des cendres aura lieu au cimetière St-Philippe au printemps 2019.

Partagez cet avis

Écrivez votre message de sympathie ou d'hommage

Veuillez cocher pour indiquer que vous n'êtes pas un robot.
Cette vérification permet d'éviter les courriels indésirables.

Votre message sera publié ci-dessous.

1 message reçu

Famille de Marie Langlois

À vous tous neveux et nièces mes plus sincères condoléances .Je viens de voir sur le journal que
Marie votre mère est décédée. J’avais perdu sa trace depuis les Résidences de la Cathédrale. Je n’avais aucune de vos adresses je n’ai pu prendre de ces nouvelles . Si possible par courriel ou autrement m’avertir lors de son inhumation . Je vous laisse mon adresse postale
Liane Clément 15A rue Caron app1 Kingsey Falls J0A 1B0
(819-363-2383) lianec@telwarwick.net
Sachez que j’aimais beaucoup votre mère je l’ai visitée à plusieurs reprises à Sherbrooke .
Je demeure dans une Résidence à Kingsey et je me porte assez bien je conduis encore mon auto.
Je vous embrasse et vous souhaite bonne santé à vous tous
Tante Liane Clément Langlois

Liane Clément , le 8 décembre 2018

Partagez cet avis